Comment déterminer sa capacité d’emprunt pour un investissement locatif ?

immozz blog immobilier 21 Comment déterminer sa capacité d'emprunt pour un investissement locatif ?
février 21, 2023

Faire un investissement locatif est une bonne opportunité afin de générer des revenus tout en se constituant un patrimoine. Toutefois, avant de souscrire à un prêt immobilier, il faut connaitre sa capacité d’emprunt et être certain de pouvoir rembourser le prêt sur le long terme.

Le montant que vous pouvez emprunter dépend essentiellement de votre taux d’endettement et/ou de votre taux d’apport. Pour cela, il est indispensable de calculer au préalable les coûts liés à l’investissement locatif et son rendement réel. Dans cet article, nous allons vous apprendre comment déterminer votre capacité d’emprunt ainsi que les différents éléments à prendre en compte.

Comprendre le mécanisme du prêt immobilier

Tout d’abord, il est important de comprendre la notion de prêt bancaire proposé par les établissements financiers. Il s’agit d’un service qui permet aux particuliers et professionnels d’emprunter une somme d’argent à un taux et à une durée définis à l’avance. Les intérêts versés à la banque forment le coût total du prêt et le crédit sera amorti à chaque paiement grâce à un système d’amortissement.

Le taux immoblier correspond à un indicateur financier dont le montant varie en fonction de différents paramètres comme le type de prêt, le montant emprunté ou encore la durée du prêt. Avant de choisir un organisme bancaire pour effectuer un prêt immobilier, il est donc important de faire des recherches sur les taux proposés afin de trouver celui qui offrira le meilleur rapport qualité / prix.

  Les programmes immobiliers neufs en Ille et Vilaine : un investissement judicieux

Calculer son taux d’endettement

Le taux d’endettement est un indicateur essentiel pour déterminer sa capacité d’emprunt car il représente le rapport entre vos charges et vos revenus. Plus votre taux d’endettement est bas, plus votre demande de prêt sera acceptée car vous aurez plus de moyens pour rembourser le prêt sur le long terme.

Pour calculer votre taux d’endettement, il suffit de diviser vos charges mensuelles par vos revenus nets mensuels. Vous devez inclure dans vos charges les dettes existantes (crédits à la consommation, autres prêts…) ainsi que le futur prêt immobilier que vous souhaitez obtenir. Votre taux d’endettement ne doit pas excéder 33%.

Estimer son apport personnel

Outre le taux d’endettement, votre capacité d’emprunt va également dépendre de votre apport personnel. En effet, plus votre apport est important, plus vous pourrez emprunter à la banque et moins vous aurez intérêt d’acheter un bien immobilier. De plus, si votre apport personnel est supérieur à 20%, vous pourrez bénéficier de meilleures conditions tarifaires auprès de la banque.

Il convient donc de calculer son apport personnel en additionnant l’ensemble des sommes disponibles pour l’achat (économies bancaires, donations, héritages…) et en les comparant au prix d’acquisition. Assurez-vous également d’avoir suffisamment d’argent pour payer les frais de notaire et les possibles travaux à prévoir sur le bien immobilier.

Penser aux revenus locatifs

Lorsque l’on effectue un investissement locatif, il est important de prendre en compte les revenus locatifs qui peuvent être générés par le bien immobilier. En effet, ces revenus serviront à rembourser le prêt immobilier s’il vous arrive de ne pas pouvoir payer vos mensualités. Il est donc primordial de bien estimer les loyers potentiels avant de souscrire à un prêt immobilier. Une estimation trop optimiste des loyers risquerait d’affecter votre capacité d’emprunt.

  Investissement locatif à Lyon : des opportunités à saisir

Quelques astuces pour augmenter sa capacité d’emprunt

Choisir un prêt à taux fixe

Si vous souhaitez avoir accès à un crédit immobilier plus important, optez pour le prêt à taux fixe qui propose des mensualités stables et des taux plus bas que le prêt à taux variable. Cependant, assurez-vous de bien comprendre le fonctionnement du prêt à taux fixe car certains contrats peuvent être limités dans le temps.

Demandez une trésorerie complémentaire

Vous pouvez également demander une trésorerie complémentaire à la banque afin de réduire le montant des mensualités. Cette solution peut être intéressante si vous souhaitez effectuer des travaux de rénovation sur le bien immobilier sans gonfler le montant de votre prêt. Attention toutefois car ce type de prêt est associé à des frais supplémentaires.

Bénéficier d’une déduction fiscale

Enfin, lorsque l’on effectue un investissement locatif, il est possible de bénéficier d’une déduction fiscale appelée « loi Pinel ». Elle permet de réduire ses impôts sur le revenu ce qui peut contribuer à diminuer le montant de votre prêt immobilier et ainsi augmenter votre capacité d’emprunt.

Avec ces quelques astuces, vous devriez être en mesure de déterminer votre capacité d’emprunt pour un investissement locatif. N’oubliez pas toutefois de comparer les différents taux et les offres des organismes bancaires avant de souscrire à un prêt. Bon courage !

Étiquettes :